L'Endroit,  Les Mots de la Langue des Oiseaux,  Lettre C,  Publications 1 à 100

40 Mots avec « Con »

Le « Con » ou l’expression du Créé, du Manifesté… L’Endroit !

40-Mots-avec-Con
40-Mots-avec-Con

Cet article vient en complément d’un autre, relatif à la Conscience et à l’Endroit : L’Endroit – La Conscience

Le préfixe et le mot « Con »

Je fais souvent allusion au fait que le langage des Oiseaux se faufile dans l’argot et dans la terminologie la plus populaire… En voici une preuve évidente. Chacun connait le terme « Con » qui aujourd’hui est utilisé pour tout et pour rien, à la fois, insulte, ponctuation, onomatopée… il en a même perdu pratiquement son sens vulgaire tant il est utilisé dans le langage populaire.

Cependant il a signifié avant d’être un fourre tout linguistique, le sexe de la femme, et maints auteurs l’ont cité dans leurs écrits littéraires relatifs à l’amour et au corps de la femme. Il est intéressant d’en voir la définition du dictionnaire CNTRL par exemple pour se rendre compte qu’il fut un mot qui n’avait pas le sens vulgaire qu’on lui accorde aujourd’hui.

« Con » et la langue des Oiseaux

Con est pourtant un des mots qui a certainement le plus de sens dans notre langue dès lors qu’on l’analyse au travers du langage des Oiseaux. Le fait qu’il soit aujourd’hui un terme populaire lui confère la possibilité d’être compris de tous, éduqués ou non, comme une réalité du Tout. Il devient alors « la Con-naissance » qui n’est plus seulement réservée à ceux qui lisent mille livres ésotériques, mais s’offre aussi à ceux qui ouvrent simplement les yeux sur l’Essentiel.

Le Préfixe « Con » est au travers de la langue des Oiseaux associé au Créé, au manifesté, à ce qui voit le jour dans la Création. On comprend ainsi mieux qu’il soit associé au sexe de la femme, puisque c’est le féminin qui donne la Vie.

Vous constaterez qu’il est un des préfixes les plus utilisés dans notre langue, et qu’il est révélateur par la langue des Oiseaux d’une nouvelle réalité qui prend tout son sens dès lors qu’on envisage la Dualité : Créé / Incréé – Conscient / Inconscient.

Liste de mots non exhaustive con-tenant ‘Con’ qui offrent un sens caché :

Condom

(Domination de la fécondité), Il n’est là aucun hasard à ce que le préservatif s’appelle aussi « Condom » il est littéralement la « Domination » du « Con » afin qu’il ne procrée pas.

Concave

(Cave dans le sens de trou), C’est une courbe ainsi creusée vers le bas, vers l’intérieur donc vers la féminité qui absorbe. Le Concave est l’opposé de Convexe. Voir plus bas « Convexe »

Concéder

(Céder), c’est céder devant la sagesse de la Vie, du manifesté et de la Création, la reconnaitre.

Confusion

(Fusion avec lui), c’est fusionner avec le manifesté, c’est s’y fondre. Voir le Mot « Confondu » plus bas.

Concentré

(Centre dans le manifesté), c’est ce qui établit son centre dans le manifesté, au cœur de la Création.

Concourir

(Courir après), c’est chercher à être élu par le manifesté, ainsi, c’est vouloir être remarqué par la Création.

Conçu

(Su donc manifesté par le « Con »), c’est la « Connaissance » citée plus bas, établie, créée.

Condamné

(Damné – c’est purger sa punition dans le manifesté), il s’agit là certainement d’une manifestation de l’inconscient collectif lié à la religion qui voit dans le Terrestre un lieu de souffrance et d’abaissement, en comparaison au Ciel qui est lieu de Paradis et d’élévation. Ainsi cette notion se retrouve dans le récit des Anges Déchus.

Confier

(se Fier à), c’est se fier au manifesté et à la sagesse de la Création.

Confins

(Fin du manifesté), C’est la fin de ce qui existe en terme de limite, c’est le point où tout ce qui existe prend fin. C’est le début de l’Envers, ce qui n’est pas créé.

Confort

(La Force du Manifesté, sa puissance établie dans la Création), c’est l’établissement du manifesté dans sa grandeur et sa toute puissance qui nous apporte le meilleur.

Confondu

(Fondu fusionné), C’est ce qui se fond dans le manifesté, ce qui se transforme en lui et devient autre.

Confrère

(Frère dans le manifesté), ainsi c’est considérer une fratrie dans la création et dans le manifesté.

Connaissance

(Con – Naissance = Nouvelle Essence, donc c’est la manifestation du Tout engendrée par le « Con » dans une nouvelle Essence de lui, c’est se qui existe, fruit de l’union de l’Esprit et de la Matière). Tout ce qui existe devient ainsi la Connaissance parce que le « Con » donne « Naissance » (Une nouvelle Essence) dans l’Endroit, le créé.

Connu

(Con – Nu), Au travers de la Langue des Oiseaux le sens de « connu » change. Il devient ainsi le « Con » principe créateur de vie qui par Union avec le « Un » donne naissance au NU c’est à dire l’humain, égal à en tous points au UN qui arrive Nu dans la création. Remarquez ici la symétrie inversée des lettres « u » et « n » qui forment le « un », c’est ici un signe de la puissance de la Langue des Oiseaux à dévoiler le Secret de la Dualité. Nous avons « un » dans l’Envers et « nu » dans l’Endroit qui représentent à la fois le Créateur et l’Humain qui lui est identique en tous points.

Consentir

(Sentir la présence), ainsi analysé, c’est sentir la présence du manifesté dans toute choses, c’est entendre la création… l’admettre et l’accepter comme telle.

Conséquence

(Con – séquence – Mots avec « con »), Au travers de la langue des Oiseaux le terme devient Con – Séquence (la séquence est une suite ordonnée d’opérations de base selon le dictionnaire). Plus loin avec Con placé avant cela signifie une suite d’opérations de base engendrées par le Con, la Création.

Comparaitre

(Paraître devant le manifesté). C’est ressembler ainsi en tous points à la création, comme un enfant ressemble à sa mère ainsi qu’à son père. Paraître c’est en langue des Oiseaux Par – Être / Paire (La dualité Yin-Yang, Mère – Père) et Être. C’est aussi dans un autre sens, rendre des comptes au Manifesté en se présentant devant la Création.

Compas

(Pas (mesure : un pas) élément d’entendement et de mesure du manifesté), Le compas trace des cercles, et le cercle est la représentation du tout manifesté, comme dans le Tao avec le Yin et le Yang.

Compassion

(Passion – amour), c’est aimer le manifesté, le comprendre. C’est le respecter et lui offrir l’amour né de cet entendement.

Composer

(Poser avec), C’est s’unir avec la réalité du manifesté, et ainsi s’y mélanger.

Compère

(Père dans le sens ami, ascendant…), c’est le Un, qui par le « Con » manifeste toute la création. Parfois, cela peut être aussi entendu dans le sens que l’on devient père à son tour dans le manifesté.

Comprendre

(Con – Prendre pour entendre), C’est de fait, con-sidérer la réalité du manifesté par le « Con » que le Un (L’Esprit) prend, Féconde, qui engendre la Création, et de là la Con-Naissance.

Compromis

(Promis – on se Compromet au mariage), c’est faire la promesse alors, de s’engager dans le manifesté.

Consacré

(Sacré, ça Crée), Le Consacré = Le Con Sacré mais aussi le Con ça Crée… En effet, il existe deux sens pour ce mot. Cela en dit long sur notre devoir de con-sidération de sa réalité hautement sacrée et son potentiel de création.

Conscrit

(Inscrit en même temps), c’est l’inscription en même temps dans le manifesté.

Considérer

(Sidérer dans le sens de s’émerveiller, être profondément surpris), ainsi exprimé, c’est être surpris, s’émouvoir de la grandeur du manifesté. C’est élever le « Con » à l’Astral, à la création universelle des étoiles célestes. Le dictionnaire évoque la dimension astrale dans la racine latine du mot. Dans la langue des Oiseaux Con – Sidéré devient alors le Con en Majesté Sidérale, universelle du créé. En effet le « Con » est la Création donc Tout ce qui existe c’est à dire l’Univers lui-même.

Consigne

(Signature ou loi du manifesté), Les lois dictées par l’univers, comme les 7 lois universelles d’Hermès Trismégistes sont des consignes. Elles appartiennent au manifesté.

Consœur

(Sœur dans le manifesté), dès lors c’est reconnaitre une sœur dans la création manifestée.

Consoler

(Soleil sur le manifesté), C’est apporter sa lumière, mais aussi sa bienveillance au manifesté qui souffre. Aimer alors la Création qui parfois subit notre incompréhension.

Consolide

(Solidifie, étaye le manifesté), c’est apporter ainsi notre contribution au manifesté, au créé.

Consommer

(Somme d’éléments du manifesté), c’est se nourrir de la somme de tout ce que le manifesté, la Création, nous offre pour vivre.

Constant

(Con et Stant ou Instant), Au travers de la langue des Oiseaux, le mot peut être lu comme : « Con » et « Stant » qui se rapproche du mot « Instant », et donc du temps ou du rythme. Ainsi Constant c’est le rythme du « Con » ou le Temps du Manifesté (ce qui en suppose au moins un autre d’où le mot Temps toujours au pluriel).

Consteller

(qui brille comme mille Étoiles), c’est constater en tout, la présence du manifesté jusque dans le ciel où brillent les étoiles puisqu’elles appartiennent aussi à la Création.

Contact

(Toucher la réalité du manifesté), ainsi c’est entrer dans la réalité manifestée par le toucher, un des cinq sens.

Contemple

(Temple – Admiration du manifesté comme un temple de beauté). Tout ce qui existe est le temple du manifesté. Ainsi contempler c’est l’embrasser du regard dans son ensemble avec admiration pour sa beauté, sa diversité et sa grandeur. Temple est un mot qui vient de Temps, il nait du Temps qui est dans le processus de la Création non manifestée le « Deux ». La différence entre le Temps et le Temple existe dans la fin du mot qui est « S »pour Temps (qui signifie Céleste) et « Le » pour Temple (qui signifie dans le manifesté – voir alphabet et signification de la lettre « L » qui représente le manifesté dans son principe féminin).

Content

(Tend le sexe de l’homme), Signifie le désir du masculin pour le féminin qui fait se tendre la verge en vue de l’union.

Contente

(Tente l’homme au sens du masculin en tant que polarité), en appelle au pouvoir de séduction et d’attraction du féminin.

Contour

(Tour du manifesté), faire le tour de tout ce qui existe, c’est le même sens qu’entourer sauf qu’ici c’est circonscrire le manifesté, quand entourer c’est circonscrire ce qui est intérieur et non manifesté.

Convaincu

(Vaincre le Yin par un effort), C’est forcer le manifesté à changer et à se soumettre à un mental ou un égo qui se sent supérieur à ce qui existe et souhaite le modifier. Un égo qui voudrait ainsi l’adapter à son besoin personnel.

Converge

(Con + Verge – significatif lorsqu’on pense à la croisée des énergies qui s’effectue par la sexualité). J’en profite ici pour souligner un des aspects de notre sexualité qu’évoque le « Tantrisme ». Ainsi, cette pratique philosophique voit la possibilité au travers de la sexualité de connaitre l’Éveil. * L’Éveil c’est l’accomplissement de la dualité vécue dans sa complétude. Éveil dans la langue des Oiseaux c’est « Eve et Il » les deux polarités Féminine/masculine originelles.

Il s’agit de la « Croisée des énergies », de celle aussi des opposés qui se rencontrent, s’épousent et se complètent… D’ailleurs, j’en profite pour vous inviter à méditer plus loin encore, toute la symbolique, et la réalité de notre sexualité. Elle est de toutes les manifestations physiques certainement la plus sacrée… Dans la sexualité tout « Converge« . Voir l’article « X » symbole du Sexe.

Convertir

(Vertir – dans le sens d’amener vers le « Vert » hautement symbolique puisqu’il se retrouve même dans « Vertu », « Vertige »…) Le mot exprime le changement vers le « Vert » qui possède un symbolisme magique. « Vers » ou « Vert » sont effectivement des mots magiques, parce qu’ils existent dans une multitude d’autres. Ainsi Univers, Travers, Envers et autres, dès lors qu’ils sont écrits avec un « S » à la fin signifient le Verbe, c’est à dire l’Esprit.

S’ils sont présents avec un « T », ils signifient toujours l’Esprit qui sous-tend toute chose mais cette fois dans le Créé, dans le Verbe Manifesté par le T de la Trinité (Voir les Trois Grands Ternaires de la Réalité dans l’article : 3ème Étape de l’Initiation – L’Envers du Réel). Ainsi nous le retrouvons dans Vert, Vertige, Vertical, Vertèbre…

Convexe

(Vexe dans le sens de contrarie puisque inverse le sens de la courbe vers le haut). Ainsi le « Con » est ce qui attire en lui, l’intérieur, donc la courbe est Concave, le convexe contrarie (vexe) le concave, c’est son opposé.

Convié

(Vié – vulgairement le sexe de l’homme, du « Vit »), Il s’agit dans ce terme du même sens que « converge » où le « Con » et le « Vié » se rencontrent – Argot.

Convive

(Vive – célébrer la Vie). Que le « Con » vive… Utilisé lorsqu’on invite des gens à faire la fête. Signifie ceux qui partagent l’instant de plaisir et de joie ensemble, dans le manifesté. Convivialité.

… Etc

En conclusion ( Conclusion = Con + Clore l’énoncé du manifesté).

L’énoncé précédent et la liste citée sont un constat (Constat / Con + état : Faire état du manifesté) de l’ampleur d’utilisation de ce préfixe. Tous ces mots appartiennent au manifesté, à ce qui existe dans l’univers, et qu’enfante le Yin en tant que principe féminin. Ainsi nous pouvons en prendre « con-science » grâce à la langue des oiseaux puisqu’il est omniprésent dans notre langage afin de nous rappeler qu’il exprime l’Endroit, le Créé, de notre Dualité.

Enfin, notre « Con », ce petit mot complètement anodin, cette insulte parfois, contient de manière très subtile un des plus grands secrets de l’univers. C’est là la magie et toute la grandeur de la Langue des Oiseaux qui nous révèle l’origine de l’Endroit de la Dualité.

%d blogueurs aiment cette page :