L'Alchimie du Langage par la Langue des Oiseaux

L’Alchimie du Langage des Oiseaux – 1ère Étape

La définition de la « Langue des Oiseaux ».

Voici au travers de cette page les explications nécessaires à la compréhension de la véritable « Alchimie du langage » à laquelle nous convie la langue des Oiseaux.

Définition du dictionnaire

Je vous renvoies sur la page de Wikipédia qui donne un aperçu historique, au travers d’une vue générale de cette « langue » dans son utilisation au cours du temps. Les avertissement de Wikipédia sont « normaux » dès lors qu’on considère qu’il ne s’agit pas d’une langue à proprement parler, mais d’une interprétation de la langue basée sur d’autres valeurs plutôt « ésotériques » afin de l’appréhender.

Comprendre ce qu’est la langue des Oiseaux et pourquoi elle est « Alchimie » du Langage

Le langage des Oiseaux est souvent interprété comme le langage des Alchimistes. C’est là une erreur qu’il faut corriger. En « transformant » le sens des mots elle opère comme l’alchimiste une « transformation », qui dans le langage se traduit par une transformation du sens spirituel et profond de ceux-ci. C’est pour cette raison qu’elle est liée à l’Alchimie, mais c’est uniquement parce qu’elle est elle-même « Alchimie du Langage » et donc « Alchimie Spirituelle ». Si en effet les alchimistes y ont trouvé la matière (l’âme à Tiers en langue des Oiseaux) à une quête de la fameuse Pierre Philosophale, elle ne leur appartient en aucun cas. D’ailleurs elle n’appartient à personne et ce serait aller contre son essence même que de l’attribuer à quelque corporation ou philosophie.

Nul ne saurait définir exactement ce qu’elle est. C’est à la fois, une manifestation, un outil et plus loin encore, une méthode, mis à notre disposition pour appréhender la réalité complète de ce que nous sommes.

Ensuite et comme j’aime à le préciser, elle se faufile souvent et aussi dans l’argot, langage de tous par excellence. Elle manifeste en cela, un sens aigu de la justice en étant accessible de manière équitable à l’ensemble, érudits comme analphabètes… La langue des Oiseaux s’écoute, se sent. Elle traduit l’intraduisible en images intuitives, elle n’est pas figée et peut induire plusieurs sens, qui s’adaptent à chacun… Elle est infinie, et en constante évolution, dans notre langue et dans d’autres.

Pourquoi dit-on « Langue et Langage des Oiseaux » ?

Commençons par la « Définition » de ce que signifie « la langue des Oiseaux » pour la comprendre : L’explication la plus évidente s’obtient en utilisant cette même langue ou façon de lire pour interpréter son propre nom. OI – S – EAUX vient du même sens que le Jeu de l’Oie à savoir du verbe « Ouïr ». Les Oiseaux depuis l’antiquité et en particulier l’Oie sont considérés comme des animaux qui savent Ouïr les Dieux. De par leur pouvoir de voler dans les cieux (le Haut) et donc de s’approcher du Céleste, ils sont considérés comme des messagers de l’Air, principe de l’Esprit.

Décomposition du Mot :

1) OI – Est le verbe « Ouïr » (j’ois) – 2) la lettre « S » symbole du Céleste et enfin 3) EAUX – Eau (l’eau) qui est aussi « O » féminin Céleste manifesté ou « Haut », L’Esprit ou les deux Principes Célestes eux-mêmes. La Langue des Oiseaux est la langue qui permet de Ouïr le Haut (d’écouter et d’entendre les messages du Haut : le Céleste manifesté ou pas). Ouïr au présent : J’ois – D’où provient le mot « Joie« .

Vous remarquerez également, et cela comme un indice ou un signe, le son des syllabes ne correspond en rien aux son des lettres qui les composent… Cela signifie de toute évidence que le son est primordial face à l’écrit.

Ainsi la langue des Oiseaux est la langue de ceux qui savent écouter (Ouïr) le Haut.

Comprendre l’Alchimie du Langage des Oiseaux : Les Mots sont d’abord des « Sons ».

C’est là une remarque très importante, essentielle et fondamentale afin de comprendre pourquoi et comment se manifestent les signes au travers du langage, dans la « langue des Oiseaux ». Pour ce faire il faut aller à l’encontre de toutes les règles d’étymologie et de sémantique, en ne faisant référence qu’aux sonorités qui se rejoignent au travers des mots pour les construire.

Le Son est au-delà des règles qui régissent la construction des mots.

Parce que le pouvoir créateur, révélateur, de ceux-ci se trouve dans le son. Il est tout entier dans cette onde vibratoire, dans la musique qu’ils sont. Elle part dans ce monde et jusqu’au fond de l’univers, et c’est elle, qui dans le silence qu’elle transporte, se charge de nous en faire comprendre le sens qui nous unit à l’entendement du Tout en construisant la conscience que l’on a de celui-ci. C’est enfin, cette onde vibratoire qui fait en sorte de provoquer une résonance entre notre Être intérieur et l’interprétation de ce son, porté par un mot. Celle-ci nous est totalement personnelle et liée à un symbolisme lui-même attaché à notre culture, notre éducation, notre âge, notre appartenance ethnique, notre religion…

Afin de comprendre le propos et commencer à voir dans le langage les innombrables manifestations du Grand Tout, de l’Esprit sous-jacent à toute manifestation de la Vie, il ne faut s’attacher qu’à la vibration, au Son créateur,  en quelque sorte à la seule phonétique.

Le Son en tant qu’onde est créateur de réalité.

Il est étonnant de constater que même si la science actuelle est capable d’attribuer à la pensée un pouvoir réellement créateur (Cf les travaux de Jean-Pierre Garnier Malet sur son Site Web et dans cette Vidéo explicative du dédoublement du temps et du pouvoir créateur de la pensée en ce qui concerne notre futur), nous ne fassions pas la relation avec le pouvoir créateur du langage.

Il y a encore bien d’autres ouvrages sérieux écrits par des physiciens, qui s’ajoutent aux écrits de JP Garnier-Malet comme « Nos pensées créent le monde » de Martine Castello, journaliste scientifique, fondatrice de la page Sciences de Libération et du Figaro et Vahé Zartarian, ancien élève de l’École polytechnique, physicien, chercheur, épistémologiste…est l’auteur de nombreux ouvrages sur les sciences de pointe ( Infos ici et ).

Ce qu’il faut retenir

Nous avons donc vu, au travers de ces découvertes scientifiques, que la pensée, en tant qu’onde est créatrice d’un futur potentiel. Maintenant il est primordial de voir à quel point les mots sont l’expression de la pensée, elle-même onde cérébrale, qui vient « s’incarner » au travers d’une onde sonore de fréquence plus basse.

En quelque sorte le mot dans sa sonorité particulière, est la représentation multidimensionnelle d’un élément de pensée dans le monde physique. Le mot devient ainsi l’expression « matérialisée » de la pensée en regard à sa fréquence abaissée. Pour qu’il reste accessible à tous il est véhiculé dans cette langue particulière qu’on nomme « Langue des Oiseaux »

Pour aller plus loin encore

Nous pouvons faire référence à la troisième Loi Universelle d’Hermès Trismégiste,  dite de Vibration : «Rien ne repose; tout remue; tout vibre». Cela signifie que la matière, et tout ce qui existe dans l’univers est soumis à une fréquence vibratoire, base de toute notre réalité matérielle.

Comme le disait Nikola Tesla célèbre ingénieur, physicien et inventeur du 19ème / 20ème Siècle : « Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration ».

Vous constatez donc après tout cela l’évidence du pouvoir créateur du son, de la parole, et de la pensée…

Le caractère sacré du Son dans différentes traditions

N’oublions pas cette phrase célèbre, qui en dit long sur l’importance du langage et donc du ou des sons qu’il utilise pour rendre compte d’une réalité:

« Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement en Dieu. Tout par lui a été fait, et sans lui n’a été fait rien de ce qui existe. » (évangile selon Jean).

Il conviendra de voir, même si ces mots proviennent de la Bible, qu’ils existent aussi dans d’autres traditions, notamment dans Le symbole Om (aussi mentionné Ohm au Aum) syllabe sanskrite retrouvée dans bon nombre de religions. Ce son sacré et un symbole spirituel dans les religions indiennes. Dans l’hindouisme, il signifie l’essence de la réalité ultime, la conscience ou Atman (sens de pure conscience).

Le son est donc primordial et il devient une source intarissable de signes dès lors qu’on s’attache à n’y voir que la vibration, la puissance créatrice qu’il transporte. La langue des Oiseaux l’utilise comme un véhicule pour nous apporter les message de son opposé et équilibre dans la Dualité, c’est à dire le Silence.

La langue des Oiseaux traduit et transforme notre langage : L’Alchimie

la « Langue des Oiseaux » (qui n’en est pas vraiment une), transforme le sens de certains mots pour leur ouvrir une dimension sur un nouveau sens, qui semble ainsi dévoilé. Il s’agit de mots et d’expressions qui véhiculent de pré-cieux (près des Cieux) « Secrets » (Se Crée) cachés dans notre Langage commun.

Mais de quels « Secrets » s’agit-il ? Pour comprendre il faut alors imaginer maintenant, qu’il y ait un Endroit et un Envers à notre réalité. L’Endroit est le Créé, notre Univers. L’Envers, son inconscient, l’Esprit qui le sous-tend.

C’est exactement cela que nous révèle la « langue des Oiseaux ». Elle s’avère ainsi être le plus puissant outil, la plus subtile méthode, mis à notre disposition pour révéler la réalité de l’Inconscient, vers le Conscient. En transformant ainsi le sens des Mots, il s’agit alors bien de véritables Secrets qu’elle met à jour, afin de nous révéler l’Envers de notre réalité matérielle. La « langue des Oiseaux » nous les amène et les traduit dans l’Endroit, c’est à dire dans notre réalité quotidienne au cœur de notre langage. Notre réalité est donc double et devient une Dualité. C’est dans ce principe de transformation que l’on comprend la réalité et la profondeur de l’Alchimie du langage des Oiseaux.

Une Clef subtile pour entendre notre Dualité

C’est donc bien à une réelle « Alchimie Spirituelle » et à une véritable « Quête Initiatique » que je vous convie, au travers des rubriques de ces pages dédiées à la langue des Oiseaux. Le but est ainsi d’en faire un outil au quotidien, dans la vie de tous les jours, au travail, en famille, dans les relations amicales et amoureuses.

La finalité c’est la compréhension de la Dualité en Nous qui permet la réunification de l’Être. C’est elle qui amène à expérimenter la Joie au quotidien, dans le Jeu de l’Oie qu’est la vie, pour qu’il devienne alors J’ois du verbe Ouïr et JOIE dans la « langue des Oiseaux ». Ce qu’il est impératif de comprendre c’est qu’il n’y a pas « le spirituel » d’un côté, et la vie quotidienne de l’autre, cela, c’est le principe de la dissociation et c’est ce qui conduit à vivre la souffrance.(Souffle de Vie en Errance). Je vous laisse méditer ces quelques mots…

Ne plus vivre seulement qu’une moitié de notre existence

Pour faire simple, je dirais que ce que nous apprenons est erroné dès lors qu’on ne sait pas que nous vivons dans une dualité. En effet ce que nous apprenons est fruit de la dissociation. On sépare le corps du mental, la nuit du jour, le froid du chaud… le Français des Mathématiques, l’histoire de la géographie…tout est dissocié. Quand je dis que nous ne savons pas que nous vivons dans une dualité, que nous sommes une dualité, encore faut il concevoir ce qu’est la dualité. La Dualité que nous vivons est constituée dans notre quotidien, et pour résumer grossièrement, de 95 % de part d’actions inconscientes, et de 5% d’actions conscientes.

Cela signifie que notre Réalité est double, à la fois consciente et inconsciente pour schématiser à l’extrême. Comme ce qui est inconscient ne se vit pas consciemment, nous vivons seulement 5% de notre existence, c’est à dire ce qui est conscient ! La langue des Oiseaux nous invite à Vivre la totalité et non plus seulement Exister à moitié !

Comment être plus conscients de notre Dualité ?

L’Alchimie du langage à laquelle nous invite la Langue des Oiseaux nous permet d’accéder à la partie inconsciente des phénomènes sous-jacents de notre Vie. La conscience n’est pas une accumulation d’un quelconque savoir. La différence se situe tout simplement dans notre faculté de compréhension de l’inconscient. Plus on est conscient de ce qui est inconscient et plus on devient conscient. Il faut donc appréhender, c’est à dire entendre plus d’inconscient, et la langue des Oiseaux nous y aide de façon magistrale ! Ainsi l’Inconscient devient dans le langage des Oiseaux « L’un – conscient » qui signifie conscience de « l’un » et donc de l’Esprit qui habite toute chose.

Par exemple, dans notre vie courante, d’un côté nous éprouvons des joies, parfois nous souffrons ou vivons des émotions bonnes ou mauvaises, nous ressentons des sentiments, nous pensons, et d’un autre côté il y a le corps physique qui nous sert à nous mouvoir, à appréhender le monde physique. C’est justement à cet endroit, entre monde physique et monde psychique, qui n’est qu’une charnière, qu’intervient la langue des Oiseaux, pour nous faire comprendre qu’il n’y a pas de différence entre le monde physique et le monde spirituel ou intérieur. Voilà son Rôle.

En finir avec la dissociation

Elle nous rappelle à notre totale réalité, parce que nous ne vivons que la moitié de notre dualité… Comprendre la Dualité et la vivre en soi, c’est voir le subtil dans le matériel, c’est voir derrière la lettre, le signe de la présence divine, spirituelle, derrière le mot un enseignement, derrière le nombre le grand architecte de l’Univers. C’est voir l’Âme du monde, s’y fondre et comprendre notre entièreté comme une partie de ce Tout qui en a conscience, et le vivre dans la Joie.

L’Alchimie du langage des Oiseaux est aussi dans les nombres

L’Alchimie du langage des Oiseaux fusionne Lettre (L’Être) et Nombre (N-Ombre), et de ce fait abolit la dissociation qui existe entre les Nombres et les Lettres. Il n’y a pas de différence entre eux fondamentalement puisque chacun contribue à la Réalité duelle. C’est là un des plus grands secrets : le « Nombre » est l’opposé dans l’Ombre de l’Être (qui s’exprime en Lettre). Cette fusion est aussi un processus alchimique bien connus des adeptes de cet Art. Ici il s’agit d’un processus spirituel, d’une alchimie subtile qui nous explique l’Inconscient, le non manifesté, au travers du Conscient et du manifesté que sont les mots du langage.

Quelques exemples de la fusion alchimique :
L’alchimie du Trois

Je citerai donc un premier exemple de fusion alchimique du nombre et de la lettre qui s’opère dans les mots avec le chiffre Trois. Bien qu’il faille être très prudent sur les interprétations parfois erronées que l’on peut trouver au sujet d’expressions très connues de la langue des Oiseaux et qui font sa célébrité, j’en retiens une qui me semble illustrer au mieux cette alchimie née de la fusion du mot et du nombre. J’en profite d’ailleurs pour corriger à cette occasion l’interprétation courante qui est faite du mot « Trépasser » qui selon certains signifierait « Trois passages »… Il existe là un contresens et il s’agit en réalité de « passer dans le Trois » (qui est le chiffre de la Mort symbolique – exemple Tristesse, Tréfonds,Traître, Terrible, Terreur… tri, tre, et ter qui signifient tous « trois »).

Le Trois est un chiffre qui est associé à tort au négatif parce qu’il correspond à l’inconscient et le non manifesté. Cela signifie entrer dans une dimension non exprimée de la réalité… Voir l’Article dédié au mots du Trois.

L’Alchimie du Deux

De même il existe une fusion alchimique du Deux qui est le chiffre de la Dualité, par exemple dans le mot Dimension qui est une révélation subtile de notre double réalité puisqu’il signifie « Double Mesure ». Le Deux est aussi le chiffre de la Dissociation qui s’exprime dans les mots : Division, Divergence et bien d’autres qui font l’objet d’un article dédié

L’Alchimie du « un »

Je citerais enfin un dernier exemple, même s’il en est ainsi avec tous les chiffres, qui est celui de la fusion alchimique qui s’opère avec le « un ». En effet le « un » est présent dans une multitude de mots, où il prend alors la forme IN, IM. Le langage des Oiseaux nous le révèle en insistant sur sa qualité d’opposé et non pas de négatif comme il est coutume de le faire avec les mots en IN ou IM. Dès lors Inconnu sera UN Connu (à interpréter comme « ce qui appartient au « un » et non pas ce qui fait peur…). Nous avons vu Inconscient, UN Conscient (qui est ce qui existe par le « un » et qui ne se manifeste pas physiquement)… Il en existe encore une multitude qui font l’objet d’un article dédié.

Conclusion de cette première Étape

Il faudrait retenir de cette 1ère Étape que la langue des Oiseaux est le traducteur de notre autre réalité dans la Dualité. Ensuite il faudrait la voir comme un processus alchimique unificateur de cette dualité, qui nous offre la possibilité de réunir (Signifie unir à nouveau, donc ce qui a déjà été unit auparavant…) nos deux réalités : consciente et inconsciente. Enfin il est essentiel (l’ESSE en Ciel qui signifie l’Esprit dans le Ciel qui en est l’Essence, ou les Sens… Comme il vous plaira) d’entendre que la langue des Oiseaux n’est pas seulement affaire de Lettre. Elle existe dans les mots afin de nous en traduire l’Envers qui est souvent Nombre, (Nombre signifie l’opposé dans l’ombre) dans l’Endroit qui est la Lumière.

Voici donc une première Clef pour clôturer cette 1ère Étape :

« Tout est spirituel et matériel à la fois, les Nombres et les Mots sont identiques, tout est double, voici le premier principe de « l’Alchimie du Langage des Oiseaux ».


1ère Étape2ème Étape3ème Étape

%d blogueurs aiment cette page :