Incontournables,  Les Mots de la Langue des Oiseaux,  Lettre C,  Lettre H,  Publications 1 à 100

Coïncidence et Hasard en langue des Oiseaux

Coïncidence-Hasard synchronicité en langue des Oiseaux
Coïncidence et Hasard en langue des Oiseaux

S’il est une chose importante afin d’entendre le langage des Oiseaux, c’est bien notre relation avec le Hasard, la Coïncidence (remplacés aujourd’hui par la synchronicité qui en garde plus ou moins le sens) qui sont des excuses pour ne pas reconnaitre une des plus grandes lois de l’Univers.

Cette Loi est la suivante parmi les 7 lois Universelles transmises dans le « Kybalion » d’Hermès Trismégiste (ou les Trois Initiés).

  • Sixième loi : La loi de Causalité

«Toute cause a son effet; tout effet a sa cause; tout se passe conformément à la loi; La Chance n’est qu’un nom donné à la loi méconnue; il y a de nombreux plans de causalité, mais rien n’échappe à la loi».

Il est donc totalement nécessaire et indispensable de ne plus considérer le hasard, la coïncidence ou même la synchronicité comme des forces extérieures qui dirigeraient les évènements de notre vie. Cela suppose un chaos maléfique et aléatoire supérieur à notre existence qu’il nous faut accepter avec fatalisme puisque incontrôlable. En mettant fin à ces « croyances », cela met fin également à la destinée, et toute autre considération divinatoire, tout autant qu’à quelque coïncidence fortuite qui se produirait dans les mots vus par la langue des Oiseaux.

Imaginez maintenant le monde dans lequel nous vivons, votre propre vie comme le fruit, non pas du hasard, mais d’une multiplicité de causalités, qui entrainent des conséquences directes sur tous les évènements que vous vivez. Ainsi est la vie. En abolissant l’excuse du hasard, tous les évènements se transforment d’adversités ou bonheurs en enseignements. Ils nous apprennent la responsabilité de nos pensées et de nos actes, parce qu’ils sont porteurs d’un potentiel créateur. Nous vivons dans le monde que nous créons. Lisez les propos de Vahé Zartarian ou de Jean-Pierre Garnier Malet, tous deux physiciens sur le pouvoir créateur de la pensée que nous avons.

Le hasard et la coïncidence dans la langue des Oiseaux

Ainsi, j’écoute bien souvent autour de moi des personnes qui ayant eu accès à quelque savoir à propos de la langue des Oiseaux mettent en avant des termes comme : Essentiel c’est « l’essence du Ciel », ou « l’Âme agit » pour la Magie, et encore « l’Âme à Tiers » pour la Matière… Tous ces termes ont effectivement une réalité en langue des Oiseaux mais à quoi servent-ils dans la vie quotidienne ? Que deviennent-ils une fois écrits sur une page de site web, et quel devient leur réalité dans la vie de tous les jours s’il ne restent que des concepts et des curiosités…? Ils ne valent guerre plus que quelque savoir ou philosophie mis en boite par d’autres, et que l’on sert réchauffés à quelques-uns qui viennent chercher une nourriture spirituelle… Dès lors on peut se demander à quoi sert de dire l’Âme agit pour la magie, si l’on ne sait pas ce qu’est l’Âme, quel est son principe, d’où vient elle et pourquoi est elle là, à nous habiter jusqu’au plus profond de nos cellules ? De même quand on lance l’Âme à Tiers pour la Matière, sait on toujours pourquoi cela est ainsi, quel est le processus qui engendre cet état de fait, et pourquoi est-ce ainsi ? Beaucoup, qui avancent ce type de « connaissance » n’ont pas les explications qui permettent de les mettre en avant. Si l’on ne sait pas le processus des choses, si l’on ne comprend pas d’où provient tel ou tel phénomène, sans entrer dans le détail physique ou alchimique, on laisse une place au non expliqué, qui devient une excuse pour laisser entrer le hasard ou son pendant, la coïncidence et font de la langue des Oiseaux une simple adepte des jeux de mots.

Voyons maintenant une analyse en langue des Oiseaux des mots Hasard et Coïncidence:

Hasard :

Premièrement, comme je l’ai dit auparavant, il ne s’agit pas d’un mot qui appartient au français, et n’a donc pas de racine latine, il provient de l’arabe au travers de l’espagnol, et signifie Dé, comme l’indique le dictionnaire Larousse.

Analysons donc premièrement « Dé » : nous obtenons D de la Dualité manifestée et É qui est l’Expression sur les Trois plans (Céleste – Humain – Terrestre) du Verbe Créateur. Nous voyons donc déjà qu’il n’y a plus de « hasard » puisqu’il s’agit de la définition des principes qui gouvernent la réalité, et qui sont effectivement l’Expression sur les Trois plans de de la Dualité manifestée au travers de la Création par le Verbe. Il n’est fait référence dans ce mot à aucune autre force extérieure ayant la capacité de créer ou de modifier ce que nous vivons. Voyons donc le suivant qui est Hasard.

Hasard : La lettre « H » chère aux bâtisseurs de Cathédrales évoquaient dans leur façade la relation d’alliance entre le Céleste, et le Terrestre où l’Humain est placé au Centre. C’est la raison pour laquelle cette Lettre est la 8ème de l’Alphabet « 8 » parce que le « 8 » est alliance par l’Intellect supérieur entre Céleste et Terrestre, où le croisement central dans le monde Humain, lui donne sa capacité d’être une relation infinie. Symbole de l’éternité ou de l’infini. Nous avons ensuite le « A » qui est le « un » principe des Opposés originels à la base de toute la Création. Puis le « S » qui se prononce « Z » dans ce mot. Le « Z » est comme le « Zéro » il n’a pas de valeur réelle en tant que tel, mais il est capable d’élever ce qu’il touche. C’est le cas du verbe lorsqu’il est employé avec Vous dans le sens du respect, ou celui du nombre, qui prend un « Z » dans sa forme conjuguée. Nous avons donc déjà Trois Lettres qui symbolisent le Céleste, et qui en langue des Oiseaux sont HAZ ou l’alliance avec le Céleste des Opposés originels, s’élève à l’autre partie du mot, qui est ART puisque ARD se prononce comme ART. L’ART est la capacité du « A » touché par l’Esprit d’engendrer la Créativité « T » de Trois ou Trinité. ARD est identique sauf que « D » complète cette Trinité ARD pour signifier la capacité créative Manifestée dans le monde créé (manifesté signifie fait avec les Mains). Le Mot HASARD devient donc « l’alliance (H) avec le Céleste des Opposés originels (A), s’élève (Z) à l’ART. Il n’y a encore dans ce mot que l’évocation du pouvoir Céleste et pas celui d’une force extérieure manipulatrice et aveugle.

Coïncidence :

La langue des Oiseaux dira : CO AINSI DENSE – cela signifie que Co ( Le Céleste, par la Création et « O » – Principe féminin manifesté) AINSI créent le DENSE, c’est à dire une réalité dans la matière. La langue des Oiseaux dira aussi pour être plus poétique Qu’ils « Dansent » puisqu’ils manifestent le Créé et qu’il s’agit d’un jeu d’alternance, d’Union et d’Amour entre eux… Nous voyons là aussi qu’il est fait référence non pas à une force extérieure, mais au Céleste, qui par la Création densifie le monde. Il est fait allusion à une Loi Céleste ou Universelle, celle de Causalité citée avant, que nous aimons à appeler Karma. Rien n’est donc aléatoire et hors de contrôle dans ces Mots utilisés pour évoquer l’absence d’ordre Céleste.

Comprendre le processus de la Création et notre place en Lui

Vous voyez là qu’il n’y a pas de différence entre ces mots qui expriment tous la même réalité quant à la création manifestée dont ils sont à l’origine. Il n’y a pas d’intervention d’une force autre qui serait mentionnée dans ce processus créatif. Tout vient de la causalité, et nous sommes au centre de cette Création, donc créateurs de sa réalité sur tous les plans de causalité. Ainsi nous sommes, lorsque nous ne sommes pas conscients de ce pouvoir créateur, comme des enfants à qui l’on donnerait une baguette magique capable d’agir sur le futur. Ils joueraient alors avec, sans comprendre son pouvoir.

C’est exactement ce qui se passe, et c’est pour cela, et parce que tout semble incohérent que nait la notion de « hasard » dans la conscience et l’inconscience collective. Il faut donc pour saisir, comprendre ce que ce pouvoir créateur implique, et donc entendre le processus de la Création, et surtout notre place dans celui-ci…

Afin d’entendre la langue des Oiseaux il faut entendre la Loi de Causalité.

J’en termine ainsi avec le hasard, la coïncidence et toute autres excuses de chance ou malheur qui résultent toujours d’une incompréhension de la loi de Causalité… Rien n’est hasard, rien n’est produit en dehors de la trinité des processus liés aux polarités opposées qui s’unissent. Ce qu’il convient de comprendre c’est notre place dans ces processus. C’est notre pouvoir créateur, parce que c’est lui qui nous fait vivre ce karma, qui d’ailleurs dans le bouddhisme est totalement lié à l’individu et non à des forces extérieures. Ce Karma est aussi parfois lié à quelque dette à payer dans cette existence, comme le reliquat d’existences passées qu’il nous faut nettoyer. Nous possédons quelques outils à notre disposition pour les mettre en lumière et les appréhender comme il se doit (numérologie karmique tibétaine par exemple).

Ainsi en comprenant notre pouvoir créateur, notre rôle dans le Créé, notre dualité, et ce qu’elle implique, nous devenons maîtres de l’avenir, parce que cet avenir, c’est nous qui le construisons et non pas quelque destinée obscure qui viendrait de quelque force occulte et vengeresse contenue dans un dé.

%d blogueurs aiment cette page :