Blog,  Incontournables,  Publications 101 à 200

Éveil de la conscience et langage des Oiseaux

Éveil de la conscience
Éveil de la conscience

Comment s’opère l’éveil de notre conscience ? Quels sont les pas d’apprentissage de notre ego ou « Je » qui nous amènent à la croissance de notre conscience et donc à une plus grande et meilleure compréhension de notre existence ? Voici les questions auxquelles permet de répondre le langage des Oiseaux qui dévoile ce qui est, pour beaucoup, totalement hermétique.

En ce début d’année 2024, j’ai adressé mes vœux à la petite communauté des abonnés au site en expliquant comment l’année, ou « A – Né » en langage des Oiseaux, représentait le compas qui trace le Cercle de notre Réalité, dans notre Inconscient d’abord, puis en le regardant au travers justement du langage des Oiseaux, dans notre Conscient. Il s’agit là d’un des processus qui amènent à l’éveil de notre conscience et donc à la compréhension d’une partie de la réalité de notre existence. L’éveil, au travers du langage des Oiseaux, je le rappelle, est « Ève » et « Il » ; « Éveil » est donc un mot qui exprime nos deux polarités unifiées.

L’éveil de notre conscience se fait par trois processus successifs distincts que nous allons étudier dans cet article :

Le premier processus d’éveil de la conscience, lié aux Jours

Chaque jour, notre « Je » ou ego est créateur du Jour, brique primordiale de notre réalité (voir les articles Journée en LDO, comprendre le jeu de la vie). Chacun de ces Jours est attaché à un Nombre, porteur d’une symbolique propre. Nous naissons tous le « Jour » d’un « Mois » d’une « Année », c’est-à-dire une date qui correspond à un choix que nous avons fait pour revenir dans le monde dans un certain niveau de conscience et parfaire notre compréhension de l’existence dans notre quête du « Soi ».

Ainsi, chaque Jour porte en lui une symbolique première (niveau de conscience premier) qui est celle du Nombre qu’il porte et un second niveau de conscience attaché à sa réalité pour nous dans notre dualité qui le construit.

À titre d’exemple, pour expliquer cela, je prendrai le Jour de la date d’aujourd’hui, le 8 janvier 2024. Le premier niveau de conscience est celui du Nombre « 8 » qui nous indique que ce jour est le 8ᵉ jour du mois. Ensuite, et seulement pour celles et ceux qui ont une notion de la symbolique des Nombres, le Nombre « 8 » est attaché à l’analogie qui existe entre la réalité intérieure et la réalité que nous vivons à l’extérieur (ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et vice versa). Enfin, et c’est là le grand enseignement destiné à l’apprentissage de notre « Je » vers l’éveil de sa conscience, le Nombre « 8 », au travers de notre dualité, s’exprime sous la forme duelle du Nombre « 35 » qui est également « 8 » dans une autre expression de lui. Vous vous demanderez certainement pourquoi le Nombre « 8 » est lié au Nombre « 35 ». Cette correspondance provient de notre incarnation duelle qui a lieu au travers du Nombre « 5 ». Ainsi, nous sommes tous issus de l’Amour (3) dans sa définition stricte (la procréation, et peu importe le contexte, est toujours issue d’une rencontre entre deux opposés qui s’unissent et deviennent créateurs) au travers d’une dualité (2) incarnée par le Nombre « 5 » du Cercle de la Réalité. Ceci peut pareillement s’écrire ainsi : Nous sommes donc la dualité « 32 » lorsque nous nous incarnons dans le « 5 », puis celle du « 33 » lorsque nous accédons à l’existence et à la Vie en « 6 », celle du « 34 » lorsque nous nous structurons au travers de la Mémoire en « 7 », enfin « 35 » lorsque nous écrivons notre réalité extérieure en parfaite analogie avec notre réalité intérieure en « 8 » et ainsi de suite jusqu’au Nombre « 31 » qui est le dernier et plus grand Nombre possible dans la construction du mois, lié lui, au Nombre « 58 » qui exprime l’équilibre au sein de la dualité de l’incarnation (5) manifeste l’analogie (8) entre la réalité intérieure et la réalité extérieure.

Le deuxième et troisième processus d’éveil de la conscience, liés au mois et à l’année

Le deuxième processus d’éveil de la conscience est relatif au Mois puisque les Jours construisent les Mois et donc, au travers du langage des Oiseaux, le Moi. Ce processus est composé de douze apprentissages de la conscience du « Je » au travers de quatre grands ternaires composés de trois mois.

Les quatre grands ternaires sont ainsi définis :

  • 1ᵉʳ ternaire : les mois de janvier, février, mars soit 1, 2 et 3
  • 2ᵉ ternaire : les mois d’avril, mai et juin soit 4, 5 et 6
  • 3ᵉ ternaire : les mois de juillet, août et septembre soit 7, 8 et 9
  • 4ᵉ ternaire : les mois d’octobre, novembre et décembre soit 10, 11 et 12

La construction des mois est relative au nombre de jours qu’il contient (28, 29, 30 ou 31) et à la symbolique du mois dans son Nombre (de 1 à 12), qui vient ainsi moduler le mois et donc le « Moi » créé. De plus, il existe là aussi une logique créatrice, qui, après les processus des ternaires 1, 2, 3 et 4 qui terminent en décembre, incarnent depuis le 25 jusqu’au 31 décembre à minuit le Nouvel An, ou nouvelle année en « 5 » (qui correspond au 1ᵉʳ janvier). (Voir l’article Noël en langage des Oiseaux).

Le troisième processus d’éveil de la conscience est relatif à l’Année (ou au travers du langage des Oiseaux, « l’A – Né ») qui se construit par la succession des Jours (créés par le « Je »), organisés en mois (ou aspects du Moi) qui bâtissent le « A » « Né » le premier jour de l’année. Ce « A » est à considérer comme le Céleste en nous puisqu’il est notre dualité incarnée faisant de nous les ambassadeurs de ce Céleste au travers du compas (le « A ») qui représente les deux polarités opposées originelles unies devenues « OR » ou « Eau » et « Air », en langage des Oiseaux, dessinant le Cercle de la Réalité manifestée. Nous vivons ainsi un certain nombre d’années afin d’exprimer cet « OR » dans l’infinie diversité de ses aspects que nous manifestons. Il s’agit là de l’OR véritable de l’alchimie spirituelle, nommée Grand Œuvre, que peu d’alchimistes ont entendu, « OR » qui n’a rien à voir avec le métal, mais plutôt avec le « Mental » puisque l’univers est mental (1ʳᵉ Loi universelle du Kybalion).

Synthèse

Pour faire un résumé simple des trois grands processus d’éveil de la conscience que nous permet de comprendre le langage des Oiseaux, il convient de se rappeler que notre « Je » construit les jours au travers de sa dualité qui nous est accessible par les Nombres doubles correspondants à cette dualité. Il existe 31 aspects de la conscience qui nous sont enseignés dans les Jours.

Les Jours construisent ensuite les mois et donc le « Moi » qui se définit au travers de douze aspects distincts.

Les mois et donc le « Moi », dans ses douze aspects, construit l’année et donc le « A – Né » qui représente le compas traçant le Cercle de notre Réalité dans laquelle nous venons apprendre le Grand Œuvre des alchimistes qui consiste, comme l’expliquait C.G. Jung, à devenir soi-même l’OR manifesté.

Développer cette conscience permet d’accéder à la grande quête du Soi, qui est cet OR manifesté dans la réalité dont nous sommes à la fois tout et partie, ambassadeurs de ce que nous nommons le Céleste ou le Divin.

Je développerai très bientôt une sorte d’agenda ou de calendrier mettant en évidence pour chaque jour l’aspect de la conscience auquel nous sommes invités à accéder. En attendant, une nouvelle version de la Rose de l’Être (version 3.2.0), disponible en page Formation à la Rose de l’Être, permet déjà de connaître l’aspect de la conscience dans lequel vous êtes né(e)s et de connaître les aspects des jours suivants en changeant la date dans la partie « Rose de l’Être des influences » du fichier Excel pour celles et ceux qui le possèdent.

Laisser un commentaire