Blog,  Incontournables,  Publications 101 à 200

La Quête du Soi par le Jeu de l’Oie

Le Jeu de la Quête du Soi
Le Jeu de la Quête du Soi

J’ai l’honneur et le privilège aujourd’hui d’écrire cet article sur la quête du Soi par le langage des Oiseaux, parce qu’il m’a été donné de percer le Secret alchimique du Jeu de l’Oie (version inconnue jusqu’à nos jours, datée du XVIᵉ siècle en illustration ci-dessous), après plus de trois années de recherches, et qu’il existe dans cet immense Secret, comme je l’ai toujours senti, les clefs essentielles à la réalisation de cette quête, dont chacune et chacun d’entre nous prend le chemin en venant à l’existence. Comme je l’ai déjà confié à des personnes engagées sur l’atelier d’interprétation de la Rose de l’Être, il y a, dans ce Secret du Jeu de l’Oie, une révélation que je qualifierai de « majeure à la quête existentielle de notre temps », et je mesure mes mots, au risque d’en voir certains penser que j’exagère ou que je me berce d’une profonde illusion. Je transmets cette révélation via le site de manière gratuite pour toutes et tous, et, très vite, j’en expliquerai la profondeur à celles et ceux qui l’entendent comme une véritable pépite de la Connaissance au travers d’un petit livre qui paraîtra le plus rapidement possible.

Dans cet article dédié à la quête du Soi, je vous ferai donc dès à présent plonger au cœur de l’alchimie la plus ancienne et primale, qui est l’alchimie spirituelle. En effet, l’hermétisme est né en Égypte il y a bien longtemps et la révélation que furent les textes, ou plutôt les préceptes poétiques (comme la Table d’Émeraude ou le Corpus Hermeticum), que l’on attribue au mythique Hermès Trismégiste, donnèrent naissance à une philosophie, ou plutôt théosophie, dont le principe premier s’appuyait sur l’analogie qui existe entre ce que nous nommons le Céleste et le Terrestre.

Cette théosophie s’est d’abord appelée « alchimie spirituelle », puis, au fil du temps, « alchimie opérative ». Il y eut dans l’évolution de l’alchimie une incompréhension de la nature du Secret de l’hermétisme et de l’Hermétique. L’alchimie spirituelle visait à transformer le pesant, ou la matière, en OR mental qui représente la réalité des deux Opposés originels à la base de la Création (le Tao ou Yin-Yang), devenus Eau et Air dans la manifestation du Créé, et dont nous sommes les ambassadeurs au travers de notre dualité Esprit-Matière. En bref, l’OR mental de l’alchimie spirituelle, ou Grand Œuvre, est la quête du Soi, qui signifie la réalisation de la réunification de notre dualité qui fait de nous cet OR manifesté. L’alchimie dite « opérative » est une interprétation du véritable but alchimique, qui a aussi sa raison d’être puisqu’elle permit de prendre conscience de l’Esprit au sein de la matière et donna naissance à la chimie actuelle. L’interprétation du pesant pour cette alchimie fut le plomb ou de vils métaux que l’on souhaitait transmuter en OR, métal noble et parfait. Il existe, comme je le dis souvent, une subtile différence entre le métal (or voulu par l’alchimie opérative) et l’OR mental, que Carl Gustav Jung (en fin de cet article de Wikipédia et dans cet autre relatif à l’alchimie opérative) identifia au travers de l’alchimie spirituelle.

Le Jeu de la Quête du Soi
Le Jeu de la Quête du Soi

La Quête du Soi du Jeu de l’Oie

Revenons maintenant à notre quête du Soi dont le Secret est écrit dans le Jeu de l’Oie et qui relève d’un très haut niveau d’Hermétique.

J’exposerai seulement les grands principes du Secret dans cet article, mais je les détaillerai le plus rapidement possible et dans un livre que mérite amplement cette découverte.

1 – L’extraordinaire Secret du Jeu de l’Oie

Le Jeu de l’Oie est une sorte de calendrier mensuel et à la fois perpétuel, qui expose d’une manière limpide et évidente comment parvenir à gravir les sept niveaux de conscience qui permettent d’accéder au Soi. Le tout étant dissimulé dans un jeu qui en reprend les principes de base. Ce jeu, s’il n’a pas disparu, le doit à l’importance du message qu’il contient, écrit au XVIᵉ siècle afin d’être compris plus tard, lorsque le temps serait venu (lorsque l’inquisition et l’Église n’aurait plus de pouvoir de vie et de mort sur les humains). Ce Secret est celui de la transformation de l’Être que nous sommes, vers ce qu’il est de plus grand en utilisant une méthode aussi simple que puissante. Cette méthode permet, au travers de cette analogie qui existe entre notre réalité intérieure (ce qui est en Haut) et notre réalité extérieure (ce qui est en Bas), de transmuter l’existence dans ce que l’on vit de manière physique dans le Manifesté, que l’on appelle notre réel immédiat. La grandeur du Secret se révèle à celles et ceux qui ont compris la première Loi universelle : Le Tout est Esprit, l’Univers est mental. Le cartésien n’y verra que fadaises plus grotesques les unes que les autres, trouvant là un prétexte pour ridiculiser le raisonnement. Peu importe, chacun n’a accès qu’aux clefs qui peuvent ouvrir les portes qu’il est capable de franchir et certains n’ont pas encore compris qu’il y en avait à ouvrir.

2 – Comment être sûr qu’il s’agit d’un Secret alchimique et qu’il explique la quête du Soi ?

Le jeu de l’Oie que j’ai étudié depuis plus de trois ans présente une multitude de références à l’Hermétique, également communes à l’alchimie à cette époque. J’en citerai ici seulement deux qui sont principales (parmi une bonne dizaine) au travers de deux symboles clairs et indiscutables que l’on retrouve dans les tables d’alchimie et qui évoquent l’objet de ce jeu de l’Oie :

Ce premier symbole, exclusivement de couleur blanche, a deux significations selon la table alchimique que l’on consulte. Il est soit le symbole du Mois qui évoque le Carré de la Matière dans lequel ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et réciproquement, mais il est aussi le symbole du Suif (matière grasse animale de couleur blanche) utilisé pour faire les bougies dans l’Antiquité et qui est relatif à la lumière, à ce qui éclaire. Ce « X » dans un carré est omniprésent sur le cercle en alternance avec l’autre symbole ci-dessous.

La Quête du Soi

Ce second symbole, de couleur verte, mais aussi parfois de couleur blanche en fonction de son placement et du Secret qui lui est attaché, possède des variantes. Il signifie, dans la table alchimique, lui aussi, le Mois qui évoque le Carré de la Matière dans lequel ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas et réciproquement. Ce symbole est omniprésent sur tout le cercle qui contient le jeu. Sa forme paraît être aussi celle d’un « X » plein.

Ces symboles sont directement issus de l’alchimie ancienne et représentent donc le mois comme une analogie (X plein vert) sur laquelle on fait la lumière (X blanc). Certains symboles sont verts, couleur relative à l’alchimie, ou blancs, couleur relative à l’Esprit et la Lumière de ce dernier dans la quête spirituelle. Vous remarquerez qu’ils ornent le cercle qui contient le Jeu (de notre Je). Ce cercle est l’Œuf du monde, présent dans la mythologie égyptienne, cf. Wikipédia section « Mythologie égyptienne » du lien ci-dessus. Comme vous le constatez ici, il y a un lien avec l’Égypte, et ce n’est pas le seul lien avec cette culture, dont le plus extraordinaire est celui qui fait du Jeu de l’Oie une explication des plus rationnelles et logiques de ce que représentent les Pyramides.

3 – La nature du Secret et sa méthode

Le Secret est dans la numérotation du jeu qui comporte 62 cases, plus la case 63 qui est particulière parce qu’elle est l’accès au Soi. En divisant par deux le Nombre 62 nous obtenons 2 x 31 cases. Or 31 est le Nombre de jours maximum du mois. Ainsi, nous obtenons une correspondance qui explique l’involution présente dans la spirale du jeu. En effet, de 1 à 31 nous parcourons les jours physiques du mois, et de 32 à 62, puis 63, les jours de notre dualité qui accède au Soi. La numérotation est involutive afin qu’elle soit une superposition que l’on peut représenter ainsi :

Chaque Nombre (excepté les 4 premiers du mois qui sont créateurs de la réalité de ce mois : 1 – Espace, 2 – Temps, 3 – Espace-Temps, 4 – Vibration ou fréquence de la réalité physique) est en lien avec sa dualité dans la rangée du bas.

Le Nombre du Haut est le Jour (de la réalité matérielle) que vous créez dans le Mois et donc dans votre Moi au travers de la conscience qui est liée à ce jour et à ce que vous en faites et que vous vivez selon cette conscience. Le Nombre du Haut (créé par vous au niveau de la conscience) est lié au Nombre du Bas qui représente votre quête du Soi et la conscience à atteindre pour progresser vers votre Soi. Il convient donc pour construire son « Moi » en 31 jours, et accéder au Soi au travers de ses douze aspects, d’entendre et de développer la conscience qui permet cet accès.

L’école de la Vie et son enseignement journalier

Qu’on le souhaite ou pas, voici l’école de la Vie et son enseignement journalier, mensuel et annuel. Chacune et chacun d’entre nous est dans cette quête, consciemment ou inconsciemment, et il me semble du plus grand intérêt de comprendre comment nous sommes enseignés par la Vie dans ce jeu de notre « Je ». J’ai donc traduit les 36 aspects (en incluant ceux du Soi de la rangée du bas) de la conscience qu’il convient de développer afin qu’elle croisse. Cette capacité d’élévation de la conscience nous est enseignée au travers de chaque Nombre de la dualité (rangée du bas), mise en rapport avec la symbolique du Jour que nous créons (rangée du haut).

Nous pouvons faire une relation avec le Jour de notre naissance, où nous arrivons dans un aspect du Moi, qui est celui d’un certain Jour que nous avons choisi parce qu’il est relatif à ce qui sera notre quête dans cette existence. Il contient un niveau de conscience que vous allez apprendre à atteindre puis à dépasser. Ce niveau de conscience revient à chaque date anniversaire et il correspond à cet OR de l’alchimie spirituelle. Ceci, parce que l’année (qui est est « l’A – Né »au travers du langage des Oiseaux) est ce « A » qui est né au travers de vous ; il est l’OR que vous êtes dans le Manifesté. On entend mieux qu’il faille tant d’années et d’incarnations successives pour comprendre cette quête et grandir en sagesse.

Je cite un exemple de cette relation des Nombres afin que vous entendiez la profondeur de cette clef et de ce Secret contenu dans le jeu de l’Oie :

Le dernier jour du mois est la fin du mois physique. De ce fait, il y a un puits dans beaucoup de versions (ici, dans notre jeu, c’est une tombe), qui permet de passer de l’autre côté de la réalité (ceci afin d’accéder à sa dualité ou à son intérieur puisqu’un puits est un trou vers l’intérieur ou l’envers, la tombe est une fin et une entrée dans le monde du Trois ou de l’Inconscient) et nous mène au Nombre 58 qui représente la mort dans le Jeu de l’Oie, ici dépassée par un certain niveau de conscience qui permet l’accès au Soi (les Nombres en « Soi – xante » (ou « Soi – Sente »), dont le 59 est le tremplin), c’est la raison pour laquelle sa faux est posée à terre et que la mort remet un présent.

Le Jeu de l’Oie est, dans la quête du Soi, à mettre en relation avec le Yi King et ses 64 hexagrammes. En effet, il s’agit dans cette tradition asiatique de l’expression de 64 états du monde, quand dans le Jeu de l’Oie il s’agit de 63 états de conscience qui ouvrent sur un 64ᵉ plus élevé que l’on nomme Soi.

Nous pouvons donc chaque jour, en prenant conscience de l’enseignement, en lisant simplement les Nombres de notre dualité qui traduisent la conscience d’un état de l’Être, parvenir à nous élever jusqu’à l’intégration de tous ces états, dont nous en connaissons beaucoup déjà, et parvenir à comprendre et vivre le passage de cette case 58 qui mène au Soi des Nombres « Soi – xante ». Le 64 est un Nombre exceptionnel, et vous comprendrez pourquoi au travers des détails qui seront fournis dans le livre.

J’envisage de créer un poster avec ce Jeu de l’Oie traduisant toutes les correspondances évoquées, destiné à être affiché dans un lieu où chacune et chacun, qui se sent appelé par cette quête, pourra entendre la magie qui le (ou la) guide vers sa réalité dans chaque jour de son existence, sur cette route qui mène à Soi.

Celles et ceux qui ont choisi de suivre le Module II dédié à la Rose de l’Être seront initié(e)s au travers des ateliers, à la pratique au quotidien de ce Jeu de l’Oie – calendrier et quête du Soi.

Le Jeu de l’Oie, clef du « Je » et donc de notre « Jeu » dans la Rose de l’Être

J’ai déjà intégré dans la Rose de l’Être numérique (page formation à la Rose de l’Être) une correspondance avec le jour de naissance, ainsi qu’une évocation du niveau de conscience qui est attaché à votre venue en ce monde pour cette quête du Soi. Vous pouvez également, en changeant la date dans la Rose de l’Être des Influences, obtenir l’enseignement de la correspondance avec la dualité et donc la conscience qui y est attachée selon le jour du mois, que vivra votre « Je » à cette date que vous avez choisie.

Laisser un commentaire