Blog,  Incontournables,  Les Mots de la Langue des Oiseaux,  Lettre V,  Publications 101 à 200

L’Expression du Trois et la Naissance du Verbe Créateur

 Le Verbe Créateur
Le Verbe Créateur

Afin d’entendre notre Place dans la Création, il convient d’entendre comment nous existons, et qu’est ce Verbe Créateur que nous retrouvons dans toutes les grandes traditions. Comme je l’ai déjà esquissé au travers du schéma de la Réalité Globale qui m’a été inspiré par la langue des Oiseaux, je vous partage ce travail, afin que ceux qui souhaitent approfondir leur compréhension, puissent y trouver une synthèse relative à l’Expression du Trois, ou du « i » de « uni », et à la Naissance du Verbe Créateur.

Le schéma original des archétypes suggéré par la langue des Oiseaux est le suivant:

  • Le « 1 » est l’espace primordial de tous les possibles et de lui tout peut exister.
  • En devenant « un » en « Lettre » il crée l’Être (l’homophonie soulignée par la langue des oiseaux est très explicite). En effet ce passage du Nombre « 1 » au Nombre en Lettre « un » donne naissance au temps, puisqu’il crée la division binaire. Le « 1 » donne ainsi naissance au « Deux » en Lettres au travers du « un » composé de deux lettres particulières puisqu’elles sont opposées graphiques.
  • Ensuite la Volonté d’union d’Amour de ces opposés « un » crée le « Mouvement » par cette union d’Amour (au même titre que l’union d’Amour de deux Êtres). Le « un » devient « uni » en langue des oiseaux. Ce « i » représente le « Mouvement » et le Plaisir Céleste des archétypes « un ». Il appartient à la création non manifestée et nous le nommons inconscient. Il est la source de tout ce qui existe, et c’est ainsi que la Création n’est qu’une histoire d’Amour. C’est aussi la raison pour laquelle, tout est possible à l’inconscient, puisqu’il est une puissance illimitée d’Amour, concentrée dans un mouvement de Plaisir Céleste.

Ainsi est le premier « triangle » ou « ternaire » de la Création. 1,2, et 3 sont les archétypes d’où tout provient au travers du Verbe Créateur.

En prenant connaissance de cet état de fait, et de la réalité de cet « Amour » Céleste il convient maintenant de pouvoir nous en approprier les bienfaits dans notre quotidien.

Ainsi, et afin de pouvoir vivre au cœur même de cette réalité de tout ce qui existe, il convient d’entendre que nous ne sommes qu’une infime partie de tout ce qui existe. Cet orgasme du « i » se matérialise en effet dans toute la Création. Il donne naissance à l’univers tout entier, et nous en sommes le centre, dès lors que nous nous y fondons, et que nous entendons notre « paternité » céleste. Le « Christ Cosmique » n’est autre que ce centre qui a conscience de sa nature profonde d’Amour. C’est ce Christ Cosmique qu’il convient de révéler en soi en entendant le Grand Ordre que j’ai évoqué au travers des Archétypes, qui provient de la seule et unique loi d’Amour que nous venons apprendre dans les différentes existences où nous devons passer pour l’intégrer et ensuite la reproduire. Le couple en est une des plus évidentes épreuves qui nous soit donnée pour l’apprendre et en entendre toute la réalité au travers de notre égo. Tout est là dans notre vie pour nous apprendre la Loi d’Amour, rien de ce que nous vivons n’y échappe.

Entendre le Grand Ordre Céleste c’est devenir l’Expression du Trois comme le signifie le langage des oiseaux au travers du mot « Être » qui littéralement est : « Ê » expression , « TRE » du Trois. Devenir l’expression du Trois c’est devenir donc l’Amour qui en est l’Essence même. C’est incarner le « i » dans toute sa puissance et toute sa grandeur. Cette Expression du Trois est le Verbe Créateur, celui qui engendre l’Être par la Lettre.

Comment se fondre dans ce Grand Ordre généré par le Verbe Créateur ?

Il y a peu de chose à faire d’autre, que d’accepter la vie comme une leçon d’Amour, chaque Être que nous croisons qui nous caresse ou nous fait réagir avec violence n’est là que pour nous l’enseigner, au travers d’un baume ou d’un inévitable nettoyage de ce qui n’est pas Amour en Nous et qu’il nous faut perfectionner.

Ainsi vivre c’est accepter, non pas comme le mouton d’un troupeau, mais en sachant que c’est sur la voie de la dépersonnalisation, que nous rencontrerons notre véritable personnalité, notre Essence, qui est Amour. C’est notre conscience qui fait le lien entre notre ego, qui ressemble à un soleil auquel tout est dû et le Grand Ordre qui est le Soleil de l’Amour infini. C’est donc au niveau de notre conscience que tout se joue. Il s’agit d’ailleurs bien d’un jeu, la vie n’est qu’un jeu, dans lequel il nous faut entendre que l’Amour est l’unique règle qui nous permet de le vivre avec bonheur. Tout nous ramène à nous, et plus particulièrement au Jeu qui s’initie entre l’Ego qui nous fait exister et la conscience du Tout auquel nous appartenons. Voici donc les fondements de cette étude relative à notre place dans ce Tout, et comment parvenir à vivre ce Jeu de la meilleure manière qui soit.

%d blogueurs aiment cette page :