Blog,  Les Mots de la Langue des Oiseaux,  Lettre C,  Lettre P,  Publications 101 à 200

Les Signes du Divin – La Pie et le Corbeau

les Signes du Divin
les Signes du Divin

Cet article sur les Signes du Divin dans nos Vies est destiné à tous ceux qui veulent avoir des évidences de ce Grand Ordre Céleste qui gouverne la Création et qui nous appelle à revenir dans son Océan. Puisque ce site est consacré à la langue des Oiseaux et bien c’est avec eux que je développerai ce propos. Nous verrons au travers de deux oiseaux bien communs comment, du Divin, nous parviennent des signes de sa présence permanente en nous mais aussi dans ce monde où nous existons. Je vais donc vous parler dans ces lignes de la Pie et du Corbeau.

La Pie et les Signes du Divin

Chacun d’entre nous a déjà vu une Pie, cet Oiseau Noir et Blanc qui jacasse bruyamment dans nos jardins.

Les Signes du Divin et la Pie
Les Signes du Divin et la Pie

Vous vous êtes aussi aperçu que celle-ci arbore les Couleurs du Tao, ou plutôt du symbole, figure proue du Taoïsme, le Taijitu plus connu sous son nom de Yin Yang. Ainsi notre Pie est habillée de Noir et de Blanc comme ce célèbre symbole ce qui déjà lui confère le pouvoir de nous transmettre un premier signe. Il faut voir dans sa qualité d’oiseau, donc ami du Ciel, la capacité à nous transmettre des messages du Haut… C’est le cas puisque nous étudions la Langue des Oiseaux. Il y a cependant un autre signe, un peu moins visible mais tout aussi puissant. Le Taijitu est le symbole du Yin Yang, représenté dans un cercle, et ce qui nous parle du Cercle de toute évidence c’est le Nombre PI. Définition : π (pi), appelé parfois constante d’Archimède, est un nombre représenté par la lettre grecque du même nom en minuscule (π). C’est le rapport constant de la circonférence d’un cercle à son diamètre dans un plan euclidien.

Notre bel Oiseau arborant les couleurs symboliques du Yin Yang ne se contente pas seulement de cela, mais nous les offre aussi dans son nom qui symbolise lui, le rapport constant de ses couleurs avec le Cercle du Tout en se nommant Pie ou Pi, faisant ainsi que cette homophonie devienne une clef subtile dans la langue des Oiseaux, qui dévoile un de ces signes du Divin dans le quotidien de chacun.

Enfin et pour en finir avec cet oiseau, nous sommes dans une époque qui voit fleurir et même pulluler les thérapeutes de l’Âme. Il semble que nous soyons tous malades tant il en existe, et l’on parle de soin énergétique, de soin de l’Âme, de soins et massages Esséniens et tant d’autres appellations qui mettent toutes un déséquilibre et une éventuelle pathologie de l’Âme en évidence. Nous sommes tous sur Terre, en cela rien de nouveau, et si l’on rapproche notre Oiseau jacasseur du nom de notre planète nous obtenons Terre à Pie. Effectivement cela laisse à méditer la fable de Jean de la Fontaine… si votre ramage se rapporte à votre plumage… La Pie étant plutôt connue comme très bavarde, c’est d’ailleurs son nom réel : Pie Bavarde. Il convient donc, puisqu’il y a là un message du Haut dans cet Oiseau, de rester très prudent quant à la réelle efficacité de toute ces thérapies, bien souvent guidées par le seul commerce et surtout l’inutile bavardage qu’elles deviennent de ce fait.

Le Corbeau et les Signes du Divin

Abordons maintenant un autre oiseau bien commun, le Corbeau qui rassemble en fait trois principales variétés d’Oiseaux Noirs que nous connaissons bien et qui sont associés, de par leur couleur et les légendes amenées par la christianisation de notre pays, à la sorcellerie et à des augures de malheurs.

Les Signes du Divin et le Corbeau

Le mot est plus subtil qu’il n’y parait. Reprenons les couleurs, celles du Yin Yang. Le noir y est associé non pas au malheur mais au féminin (de polarité). En regardant la couleur Noire comme ce féminin Sacré, dans lequel nous existons tous, puisque la Création est l’Endroit exprimé par le Féminin (Voir 40 Mots avec Con), nous devrions lui tenir grand respect. C’est le cas dans maintes traditions, mais l’Église depuis l’inquisition en a décidé autrement. De manière manichéenne elle a divisé le monde en Bien (le Blanc) et Mal (le Noir). Dans la tradition ancienne nordique, Odin le Dieu de cette tradition est accompagné de deux corbeaux, qui sont respectivement sa Mémoire et sa Pensée…

Le Corbeau est associé à la sorcellerie, et furent traitées de sorcières les femmes à l’époque de cette christianisation forcée, qui pratiquaient la médecine druidique, et tout autre culte lié à l’ancienne tradition nordique bien présente dans notre pays. Il n’en faut pas plus pour que le corbeau devienne l’oiseau de mauvais augure,et attaché au Diable. Il semble que le véritable Di-Able fut cette même Église qui divisa (c’est la signification de Di-Able – qui est capable de diviser), et dissocia tout ce qui pouvait entraver sa conquête de pouvoir. Virent ensuite les épidémies de Peste, de Choléra et là où le corbeau œuvrait, à la manière dont le font les orties sur les sols souillés pour les assainir (et qui sont aussi considérées parfois comme de mauvaises herbes), il débarrassait la terre des cadavres afin d’endiguer l’épidémie. Il est bien souvent à la base des actions humaines une incompréhension totale des lois célestes, qui perdure aujourd’hui encore.

En langue des Oiseaux maintenant le mot Corbeau devient « Corps » « Beau » et ce « Corps » n’est autre que le Féminin Sacré qu’il évoque par sa couleur Noire profond aux reflets bleu-violet. En effet il est l’ambassadeur du Féminin qui assainit son monde afin de le garder propre et Beau en s’occupant de le nettoyer. « Le Corbeau maintient le Corps Terrestre Beau » voici ce qu’il faut entendre dans le nom de cet oiseau qui brille par son intelligence, sa longévité et ses capacités extraordinaires d’anticipation des évènements. Le Corbeau est aussi capable au même titre que le Mainate ou le Perroquet d’imiter parfaitement la voix humaine, de reconnaitre des Sons en tant que mots et les associer à un certain contexte. (c’est un ambassadeur de la langue des Oiseaux aussi…). Je vous invite à lire cet article du Muséum de Toulouse qui montre le Corbeau sous un tout autre aspect et fait de lui, l’un des Oiseaux les plus importants pour l’humanité, (ce n’est pas pour rien qu’il en est autant, c’est simplement parce que nous avons besoin d’eux et qu’ils nous guident, en cela existe le Grand Ordre Céleste qu’il nous faut absolument voir à présent).

Conclusion

J’en termine avec ces Signes du Divin, qui pour être des plus évidents ne sont pas toujours reconnus comme tels. Il en est de même de tout ce qui existe autour de nous et qui obéit au Grand Ordre Divin. Pour l’entendre il nous suffit d’apprendre à lire le langage du Grand Livre de la Loi d’Amour qui est ouvert devant nous chaque jour, faisant de ces derniers des moments de communion avec le Céleste, pour les rendre non pas ce quotidien banal que l’on vit souvent, mais le Sacré dans nos Vies.

%d blogueurs aiment cette page :