Blog,  Les Mots de la Langue des Oiseaux,  Lettre N,  Publications 101 à 200

Noël en langage des Oiseaux

Noël en langage des Oiseaux
Noël en langage des Oiseaux

Ce petit article, dernier de l’année, traitera de Noël au travers du langage des Oiseaux. Il existe donc dans le Mot « Noël », au travers du langage des Oiseaux, une explication dans chacune des syllabes de ce que représente ce mot.

Étude du mot « Noël » en langage des Oiseaux

Le « N » est relatif à l’incarnation, 14ᵉ Lettre de l’alphabet et 11ᵉ consonne. Cette place dans l’alphabet lui confère un lien avec l’incarnation puisque « 14 » est par réduction « 1 + 4 = 5 », le « 5 » étant le milieu des Nombres attaché à Vénus au niveau astral. Le dessin de la lettre « N » montre d’ailleurs bien un passage depuis la gauche (barre de bas en haut) vers la droite (barre de haut en bas). Ce passage est celui de l’Inconscient ou Incréé vers le Conscient ou Créé, relatif à l’incarnation.

Le « O » est relatif au féminin du Créé tout autant qu’à ce qui est en Haut en langage des Oiseaux. Le « O » est la seule lettre de l’alphabet qui a sa correspondance dans les Nombres avec le Zéro « 0 » qui symbolise le « Tout » et donc le « Haut » ou le Céleste, mais aussi le Tout manifesté dans le Féminin du Créé au travers de l’Eau présente en « Tout » ce qui existe. Sa place dans l’alphabet est la 16ᵉ et se trouve donc liée, au niveau astral, aux Lois universelles, à la Mémoire et la structure de Saturne « 16 = 1 + 6 = 7 » (le « Haut » qui organise et crée la vie) et en tant que 4ᵉ voyelle à la matière de Mercure ou Hermès chez les Grecs (le Manifesté féminin du « O » ou du principe de l’Eau).

Le « Ë » est relatif à l’expression du verbe, sa manifestation dans le Créé. Ici, dans le mot « Noël », il possède un tréma qui, au travers du langage des Oiseaux, signifie la présence de deux polarités ou principes. Le son du « Ë » tréma est proche de celui de « EST » et il existe là une relation avec « Être » dans le mot « Noël ». le « Ë » ou « E » est la cinquième lettre de l’alphabet (liée à l’incarnation comme le « N ») et deuxième voyelle (elle est liée à la Lune, à l’union et au binaire du couple, au temps, qui engendre par cette union, et donc « exprime »).

Le « L » enfin est lui relatif à la manifestation du Féminin du Créé en tant que 12ᵉ lettre de l’alphabet et 9ᵉ consonne. Cette place en tant que lettre lui confère le pouvoir d’engendrer par le « 12 » qui, par réduction, est « 1 + 2 = 3 », symbole de l’union créatrice du principe de base de la Création. Sa 9ᵉ place en tant que consonne fait du « L » la lettre créatrice de Vie, que l’on retrouvera dans les « 9 » mois de grossesse, le Nouveau-Né (mot issu du « 9 »), un Neuf qui est aussi un œuf relatif à l’ovule ou la liaison rappelle le Nombre…

Synthèse de cette analyse

« Noël », au travers du langage des Oiseaux, est donc par déduction de l’analyse précédente :

L’incarnation « N« , du « Haut » « O« , exprimée « Ë« , dans le Manifesté de la Création « L« .

La date de cette « Fête » (qui en langage des Oiseaux est « Feu – êtes » c’est-à-dire « vous êtes le Feu » – le Feu étant ici l’Âme puisque l’on est feu lorsqu’on meurt) prend place dans le calendrier le « 25 » décembre, c’est-à-dire par réduction théosophique « 2 + 5 = 7 » (lien avec la structure et les Lois universelles régies par Saturne) du douzième (la lettre « 12 » de l’alphabet – « L » de l’expression féminine de la Création et le Nombre « 12 » pour les mathématiciens est un Nombre dit « sublime » – Wikipédia : Un nombre sublime est un entier naturel dont le nombre des diviseurs et la somme des diviseurs sont tous deux des nombres parfaits.) mois (le Mois est aussi le « Moi » construit au travers de « 12 » aspects annuels d’enseignement) de l’année (l’année est aussi l’ « A – Né » qui exprime la naissance du « A », première lettre de l’alphabet et première voyelle, en lien avec les principes Opposés originels célestes qui tracent le cercle de la réalité d’où cette forme de compas reprise dans maintes traditions ésotériques).

Enfin, et pour conclure cet article sur le mot « Noël » au travers du langage des Oiseaux, il convient encore de dire que cette date du « 25 » décembre est à « 7 » jours du jour de l’An (qui est aussi le jour de l’ « En », parce que c’est à l’intérieur de chacun de nous que l’ « A – N – EST »). Le jour de l’An, où jour du « A – En » est « 1 » (comme le « A ») et commence son enseignement à l’Être qui le porte pendant « 12 » mois ou « MOI »…

Synopsis : Noël (le 25/12) représente la naissance de la Vie (6 jours pour la créer et 1 pour la réaliser du 25 au 31/12) au travers des Nombres « 25 » la dualité (Opposés originels – 2) incarnés (dans l’humain – 5), « 26 – Lettre Z » qui élève (on élève un enfant) comme le zéro le fait avec les Nombres, « 27 » La dualité (2) associée aux Lois universelles (7), « 28 » la dualité (2) associée au miroir Céleste/Terrestre (ce qui est intérieur est le miroir de ce qui est extérieur – ce qui est en haut est comme ce qui est en bas…), « 29 » la dualité (2) associée à la Volonté de renaissance (9), « 30 » la Création non manifestée (métaphysique) (3) céleste (0), « 31 » la Création métaphysique (3) manifestée (1) le 7ᵉ jour dans le réel de la matière (3 + 1 = 4 – la Matière). Le 8ᵉ jour, le « 1ᵉʳ », l’ « A » est « Né »au travers de chacun de nous ; nous le ferons évoluer pendant « 12 » mois au travers de notre « moi »…

Ce discours prêtera à sourire le cartésien qui y verra une myriade cocasse de coïncidences ridicules, et d’un autre côté, ouvrira le ciel d’une nouvelle conscience de ce qu’est le langage (Lettre – Nombres) à celles et ceux qui, comme moi, ont compris combien tout est organisé, subtilement agencé, pensé, afin d’offrir à notre regard la capacité de voir au travers de l’Hermétique et d’ainsi recouvrer la vue à ce qui est l’essentiel, c’est-à-dire le Présent.

Je développerai en 2024 toutes ces notions de « Mois ou Moi », d’ « Année » – « A – Né » au travers d’un cadeau qui nous a été fait il y a plus de 500 ans par une Maîtresse ou Maître alchimiste au travers du Jeu de l’Oie, qui est, contre toute attente, un calendrier du Mois, particulier et original parce qu’il explique par le jeu, les deux dimensions de l’Être. Vous entendrez dans cette découverte pourquoi il perdure jusqu’à aujourd’hui, quand vous comprendrez la portée et la profondeur du message qu’il transmet inconsciemment, depuis tant de temps, à des générations de petits et grands enfants de la vie.

J’offre donc au travers de ce petit article sur Noël, vu par le langage des Oiseaux, un simple cadeau à vos consciences afin que le langage vous ouvre les portes vers cet infini de vous-même en cette fin d’année.

2 Comments

Laisser un commentaire