Incontournables,  Les Mots de la Langue des Oiseaux,  Lettre J,  Publications 101 à 200

Le « Jeu du Je » en langue des Oiseaux (Synthèse)

Joie-Jeu-de-l-Oie en langue des Oiseaux
Joie-Jeu-de-l-Oie en langue des Oiseaux

Dans cet article sur le « Jeu du Je » en langue des Oiseaux nous aborderons la réalité d’un point de vue totalement nouveau, afin de démontrer que notre existence est un « Jeu », qui enseigne au « Je » à se réunifier à sa source, et comment cela se vérifie au travers de la langue des Oiseaux. L’homophonie du « Jeu » et du « Je » soulignée par la langue des Oiseaux n’est pas un hasard dès lors qu’on fait référence aux lois universelles.

Le « Jeu du Je » en Langue des Oiseaux – Principes de base

I – La Réalité est Mentale puisque l’Univers est Mental (Cf. 1ère Loi universelle du Mentalisme)

Première loi : loi du Mentalisme

«Le Tout est Esprit, l’univers est mental».

Il s’agit certainement du point le plus important d’où nous pouvons tout entendre. En effet si l’Univers est mental notre réalité l’est tout aussi. Nous ne sommes qu’une expression mentale au travers d’une fréquence vibratoire qui se « matérialise » selon la hauteur de cette même fréquence. Ainsi s’entend cette phrase commune à beaucoup de traditions dans laquelle le « Verbe est Créateur ». C’est au travers de cette fréquence du Verbe, puis de notre conscience de son pouvoir que tout existe, sous forme matérielle d’abord, et plus loin de manière plus subtile dès lors que par cette même conscience, nous nous y unissons. L’inconscient se révèle alors par le conscient en même temps que le « Je » entend le « Jeu » qu’est la Vie lorsque nous l’analysons ainsi en langue des Oiseaux.

II – Il n’existe aucun « Hasard » dans la Vie (Cf. 6ème Loi universelle de Causalité)

Sixième loi : La loi de Causalité

«Toute cause a son effet; tout effet a sa cause; tout se passe conformément à la loi; La Chance n’est qu’un nom donné à la loi méconnue; il y a de nombreux plans de causalité, mais rien n’échappe à la loi».

Cette Loi vient soutenir la réalité d’un Grand Ordre qui existe dans le « Tout » où il n’est aucune place pour le « Hasard« , mot entré dans notre langage au moyen âge qui signifie « Dés » en arabe, et suppose un chaos sans ordre supérieur. La compréhension de cette loi nous permet ainsi d’entendre que le plus petit détail jusqu’au plus grand évènement qui composent notre quotidien, obéissent à la loi de causalité. Ceci permet alors de prendre conscience que nous suivons un enseignement sans le savoir toujours, dont le « maître » est justement cette causalité (et non pas quelque hasard) destinée à nous amener à plus de conscience encore et à élever notre vibration, qui est l’expression du Trois ou de l’Inconscient créateur.

III – La Réalité est un Cercle formé des Nombres de 1 à 10

Notre Réalité comme le souligne Jean Coulonval  dans un schéma qu’il nous livre relatif à sa révélation (je vous invite à lire la page qui lui est dédiée) est un Cercle qui va de 1 à 10.

La Création Jean Coulonval

Nous parvenons au travers de l’expression des Nombres en langue des Oiseaux à établir également un schéma de la réalité, tout à fait similaire à celui de Jean Coulonval. Ce schéma est lui aussi un cercle qui relie les Nombres de 1 à 10. La réalisation de ce schéma a été complétée par les données de Longueur, Largeur, et Hauteur, provenant de la Vision de Jean Coulonval.

La Grande Trinité de la Création par la langue des Oiseaux
La Grande Trinité de la Création par la langue des Oiseaux

IV – L’Être existe en Lettre à partir du Nombre Trois

1 – Schéma original des Archétypes 1 – 2 et 3

Le schéma original des archétypes 1 – 2 et 3 suggéré par la langue des Oiseaux est le suivant:

             – Le « 1 » est l’espace primordial de tous les possibles et de lui tout peut exister.

             – En devenant « un » en « Lettre » il crée l’Être (l’homophonie soulignée par la langue des oiseaux est très explicite). En effet ce passage du Nombre « 1 » au Nombre en Lettre « un » donne naissance au temps, puisqu’il crée la division binaire. Le « 1 » donne ainsi naissance au « Deux » en Lettres au travers du « un » composé de deux lettres particulières puisqu’elles sont opposées graphiques.

             – Ensuite la Volonté d’union d’Amour de ces opposés exprimés par le « un » crée le « Mouvement » par cette union d’Amour (au même titre que l’union d’Amour de deux Êtres). Le « un » devient « uni » en langue des oiseaux. Ce « i » représente le « Mouvement » et l’orgasme cosmique des archétypes « un ». Il appartient à la création non manifestée et nous le nommons inconscient. Il est la source de tout ce qui existe, et c’est ainsi que la Création n’est qu’une histoire d’Amour. C’est aussi la raison pour laquelle, tout est possible à l’inconscient, puisqu’il est une puissance illimitée d’Amour, concentrée dans un orgasme céleste, dont il nous faut prendre conscience pour le faire exister depuis cet « inconscient » où il « est ».

Ainsi est le premier « triangle » ou ternaire de la création. 1,2, et 3 sont les archétypes d’où tout provient.

2 – Entendre le Grand Ordre

En prenant connaissance de cet état de fait, et de la réalité de cet « Amour » céleste il convient maintenant de pouvoir nous en approprier les bienfaits dans notre quotidien.

Ainsi, et afin de pouvoir vivre au cœur même de cette réalité de tout ce qui existe, il convient d’entendre que nous ne sommes qu’une infime partie de tout ce qui existe. Cet orgasme du « i » se matérialise en effet dans toute la Création. Il donne naissance à l’univers tout entier, et nous en sommes le centre, dès lors que nous nous y fondons, et que nous entendons notre « paternité » céleste. Le Christ cosmique n’est autre que ce centre qui a conscience de sa nature profonde d’Amour. C’est ce Christ cosmique qu’il convient de révéler en soi en entendant le Grand Ordre que j’ai évoqué au travers des Archétypes, qui provient de la seule et unique loi d’Amour que nous venons apprendre dans les différentes existences où nous devons passer pour l’intégrer et ensuite la reproduire. Le couple en est une des plus évidentes épreuves qui nous soit donnée pour l’apprendre et en entendre toute la réalité au travers de notre égo.

Entendre le Grand Ordre Céleste c’est devenir l’Expression du Trois comme le signifie le langage des oiseaux au travers du mot « Être » qui littéralement est : « Ê » expression , « TRE » du Trois. Devenir l’expression du Trois c’est devenir donc l’Amour qui en est l’Essence même. C’est incarner le « i » dans toute sa puissance et toute sa grandeur.

Comment se fondre dans ce Grand Ordre ?

Il y a peu de chose à faire d’autre, que d’accepter la vie comme une leçon d’Amour, chaque Être que nous croisons qui nous caresse ou nous fait réagir avec violence n’est là que pour nous l’enseigner, au travers d’un baume ou d’un inévitable nettoyage de ce qui n’est pas Amour en Nous et qu’il nous faut perfectionner, ou nettoyer.

Ainsi vivre c’est accepter, non pas comme le mouton d’un troupeau, mais en sachant que c’est sur la voie de la dépersonnalisation, que nous rencontrerons notre véritable personnalité qui est Amour. C’est notre conscience qui fait le lien entre notre ego, qui ressemble à un soleil auquel tout est dû et le Grand Ordre qui est le Soleil de l’Amour infini. C’est donc au niveau de notre conscience que tout se joue. Il s’agit d’ailleurs bien d’un jeu, la vie n’est qu’un jeu, dans lequel il nous faut entendre que l’Amour est l’unique règle qui nous permet de le vivre avec bonheur.

V – Le « Je » exprime sa divinité (Trois) au travers d’un « Jeu » entre Lettre et Nombre en langue des Oiseaux

Lorsque je fais référence à un Jeu je m’appuies sur les schémas précédents qui ressemblent à un plateau de Jeu comme celui de l’Oie (Cf. Jeu de l’Oie) qui me semble véritablement illustrer notre existence. Ainsi le langage des Oiseaux nous révèle en Lettre la réalité des Nombres par laquelle Tout existe. Le Mot Jeu est ici à entendre en le décomposant ainsi : J qui est la 10ème Lettre de l’Alphabet et donc attachée directement à l’Expression Divine du 10, le « E » qui est son expression sur les Trois Plans (Céleste, Humain, Terrestre), et le « U » qui signifie l’Union des Principes et donc la Réunification du « i » Inconscient et du « j » Conscient.

Ce « Jeu » du « Je » nous permet par la loi de Causalité évoquée plus haut de vivre diverses expériences destinées à élever notre compréhension et plus encore notre essence divine.

Tout existe dans notre existence afin de nous « apprendre » l’Amour, ce véritable Amour qui n’est pas l’émotion à laquelle il est à tort associé, mais le principe du Mouvement qui intervient entre des Opposés dès lors qu’ils acceptent l’Un de l’Autre, leur Force et leur Sagesse.

Ce Jeu s’exprime au travers du Couple Homme-Femme (et sous ses autres formes homosexuelles), dans le rôle que nous jouons dans la société (qui est différent pour chacun en fonction de ce que nous devons apprendre) au travers de notre profession, investissement social…

Nous venons à l’existence afin d’apprendre à Être « Je » en conscience de ce que cela signifie et nous y parvenons au travers du « Jeu » qu’est cette existence qui nous offre toutes les opportunités afin de révéler ce diamant qui existe en Nous (Le diamant est à associer au diamètre qui sépare la réalité Inconsciente et Consciente dans le Cercle où évolue l’Être).

Loin de vouloir en finir avec l’ego, il s’agit au contraire d’une réunification de l’expression matérielle de notre Être conscient avec sa réalité inconsciente au travers d’une succession d’apprentissages nécessaires à celle-ci.

C’est donc en lâchant prise et en abandonnant ce que nous pensons être « Nous », en dédramatisant notre existence, et en entrant dans cette voie de la dépersonnalisation que nous pouvons rencontrer notre véritable personnalité qui est essence d’Amour.

Notre existence est totalement mentale comme nous l’avons vu auparavant, et ce que nous pensons exister de façon totalement matérielle, n’est que l’expression de nos limites, totalement liées à notre fréquence vibratoire. Le « Matériel » est une expression de l’Amour à un certain degré de vibration, et il n’existe fondamentalement aucune différence entre le spirituel et le matériel de par ce principe. L’existence est donc « Mentale », et afin de mieux l’exprimer, nous pourrions dire qu’elle est comme une sorte de « Jeu » mental, qui « matérialise » l’Inconscient collectif, puis dans celui-ci, l’Inconscient personnel, afin de nous enseigner la grande loi d’Amour. Cette analyse rejoint celle de Florence Scovel Shinn que j’ai déjà évoquée dans un précédent article et qui vient s’illustrer au travers de ce propos.  

%d blogueurs aiment cette page :